samedi 30 juin 2007

Message au Président de la République


L'avantage des NTIC, c'est qu'on peut désormais écrire à plein de gens très importants sans sortir son beau papier à lettres et sans faire d'efforts surhumains de lisibilité. N'importe qui a désormais un mail... Et même pas n'importe qui puisque notre Président de la République lui-même est accessible par ce canal !
Il suffit d'aller sur le site de la présidence, on y trouve un petit coin bien pratique pour écrire. Il me semble que cet usage pourrait être salutaire. À condition, bien entendu, de respecter les formes qui s'imposent (je suis un peu vieux-jeu.) Hier, donc, j'ai envoyé ce petit courrier. Promis, dès que j'ai la réponse, je vous la fais partager.
NB : Et si certains ont l'idée d'envoyer à leur tour une requête du même ordre...


Monsieur le Président de la République,
L'hommage que vous avez rendu au Chef d'escadron Norbert Ambrosse était fort émouvant.
La mort tragique de ce serviteur de l'État méritait sûrement autant d'attention et de compassion.
Mais le jour même de la mort de ce gendarme, un gamin de 14 ans qui n'avait rien demandé à personne a été écrasé par un autre serviteur de l'État, dans des conditions d'autant plus dramatiques que, si l'on a bien compris le Procureur de la République, le jeune garçon traversait sagement « dans les clous » et que que le policier-chauffeur ne participait pas à une mission qui eût pu justifier une infraction violente au code de la route.

Sur cette mort tout aussi tragique, pas un communiqué, pas un mot, pas un geste de la part du Président de la République.

Auriez-vous, Monsieur le Président, l'extrême obligence de m'expliquer pourquoi cette différence de traitement ?
Faut-il comprendre qu'il est plus grave pour un délinquant de tuer un gendarme que pour un policier de tuer un enfant innocent ?

Dans l'attente de votre réponse, je vous prie de croire, Monsieur le président, à l'expression de ma haute considération

Photo : accusé de réception de mon message. Malheureusement, j'ai dû bouger en faisant ma capture d'écran...

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Copié, collé, à peine retouché et expédié. Si réponse, on comparera.

Service public ad hoc a dit…

Ce commentaire est destiné à supprimer l'horrible "1 commentaires" et à le remplacer par "2 commentaires". C'est mieux, non ?

Davida a dit…

Good words.