mercredi 11 juillet 2007

Srebrenica, 11-15 juillet 1995

Aujourd'hui, 11 juillet 2007,
douze ans après les massacres de Srebrenica par les troupes serbes,
Ratko Mladic et Radovan Karadzic n'ont toujours pas été arrêtés.

Pour mémoire, tous deux sont poursuivis par le Tribunal pénal international de La Haye :

Ratko Mladic pour :
Génocide, complicité de génocide, persécutions, exterminations, meurtre, expulsions, actes inhumains, terrification illégale de civils, traitements cruels, attaques contre des civils, prises d'otages,
ces chefs d'accusation constituant des crimes contre l'humanité, crimes de guerre, ou violation des lois ou coutumes de la guerre.



Radovan Karadzic pour :
Génocide, complicité de génocide, extermination, meurtres, homicides intentionnels, persécutions, expulsions et autres actes inhumains, répandre illégalement la terreur parmi les populations civiles, prises d'otages,
ces chefs d'accusation constituant des crimes contre l'humanité, crimes de guerre, ou violation des lois ou coutumes de la guerre.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Je garde un souvenir horrifié et nauséeux de la prise et du massacre de Srebrenica, suivis par radio interposée depuis les Alpes pendant des vacances particulièrement tranquilles pour cause d'enfants en bas age.

Que faire sinon attendre encore ?

Bruno

Jean Philippe a dit…

Moi j'étais en Normandie, je me souviens que c'est le 14 juillet que j'ai entendu à la radio le premier compte-rendu de ce massacre. Etait-ce la première fois qu'on en parlait ou bien vivais-je coupé du monde ? Je ne sais plus. Je me souviens avoir rageusement dessiné des visages de femmes hurlant. Ce dessin est pour moi un "dessin de mémoire" ; je suppose que si je le retrouvais, il n'y aurait rien à en dire. Il ne vit que dans ma mémoire. Il y est incrusté, en fait.