lundi 2 janvier 2012

En guise de bonne année...

« ...Tout homme séjourne en son semblable et celui-ci est celui-là et ainsi de suite dans une chaîne infinie de créatures et de témoins jusqu'aux ultimes confins du monde. »

(Cormac Mc Carthy, Méridien de sang.)


2 commentaires:

Anonyme a dit…

Tu vois qu'il y a des bonnes choses chez McCarthy ! A mettre en abyme avec les conceptions bouddhistes de l'astrophysicien Trinch Xuan Thuan qui imagine un big bang spirituel conjoint au big bang matériel (plus connu), à partir duquel les fragments d'esprit s'incarnent quand ils le peuvent et passent ainsi d'être en être. Comme deux univers avec de multiples points de contact dans le vivant.

Jean Philippe a dit…

Je n'ai jamais douté qu'il y ait de bonnes (même très bonnes) choses chez McCarthy... Il me semble même avoir fait, il y a quelques années du quasi prosélytisme pour la Trilogie des confins (je plains ceux qui ont lu "La Route" ou "No country..." mais n'ont pas lu la Trilogie, soit dit en passant).
Mais l'idée de Trinch Xuan Thuan est intéressante, d'accord, et le lien avec McCarthy évident !